Lettre d’informations n° 1

lundi 2 avril 2012 | 16:50

Bonjour, pour fêter sa renaissance, le SEPT Strasbourg lance, en exclusivité pour vous, sa lettre d’informations ! Quelle bande de veinard-e-s ! N’hésitez pas à nous transmettre rendez-vous et informations.

Les rendez-vous

  • Mardi 10 avril à 19h30 : réunion du Sept au café La Pérestroïka, rue Thiergarten à Strasbourg.
  • Lundi 2 avril à 20h : Des parents de l’école élémentaire Camille Hirtz, 13, rue Renards à Strasbourg, organisent une rencontre-débat autour du film documentaire de Pierre de Nicola « Un Parmi les Autres  », témoignage sur les aides rééducatives à l’école. Salle polyvalente de l’école élémentaire Camille Hirtz à 20h. La projection sera suivie d’un débat avec des membres du RASED et des élus.
  • Mercredi 4 avril : « Printemps des RASED » à Schiltigheim. Organisé conjointement par les associations professionnelles des maîtres E, des rééducateurs et psychologues. Elle aura lieu dans la cour de l’école Exen à Schiltigheim.
  • Jeudi 5 avril 2012, à 20 heures, à la MJC de Barembach. Le Collectif SEPT (Sauvons l’Ecole Pour Tous) de la vallée de la Bruche organise un débat public au cours duquel les représentants des principaux partis politiques, Front de Gauche, Parti Socialiste, Europe Ecologie – Les Verts, Modem, UMP et Front National, sont invités à présenter leur programme de politique éducative pour la législature à venir.

S’informer

Des lettres d’indignation

  • Une enseignante spécialisée maître E de la Sarthe écrit une lettre à sa hiérarchie dans laquelle elle rapproche le management de l’entreprise Orange, où travaille son mari, aux méthodes utilisées dans l’Education Nationale.

Brèves des écoles...

Dans plusieurs écoles strasbourgeoises ont été votées des motions contre les suppressions de postes dans les RASED. Mais ces votes ne se sont pas déroulés dans un climat très serein.

Certains inspecteurs ont appelé les directeurs avant la réunion pour les intimider, utilisant des arguments divers et variés :

  • celui de l’inspecteur qui se dit au fait des règlements : « Les enseignants n’ont pas le droit de voter une motion présentée par les parents. » Rappelons, bien sûr, que ceci est totalement faux.
  • celui de l’inspecteur fataliste : « Cela ne servira à rien. »
  • et même celui de l’inspecteur inquiet pour la santé de son personnel : « Vous en avez déjà fait beaucoup en fermant l’école lors de la dernière grève, ce serait bien de lever le pied, cette motion n’est pas nécessaire. »