EPEP : le retour

mardi 13 avril 2010 | 22:23

Au secours, les EPEP reviennent ! Frédéric Reiss, député UMP du Bas-Rhin, est chargé par François Fillon, Premier ministre, d’une mission temporaire auprès du ministre de l’Éducation nationale sur le thème des directions d’écoles.

Rapporteur du projet de loi qui aurait du être examiné en janvier 2009, Frédéric Reiss, député-maire de Niederbronn, reprend du service. La machine infernale des EPEP est donc relancée.

« La direction d’école est un thème sur lequel je me suis engagé depuis mon arrivée à l’Assemblée nationale, interpellé que j’étais par la grève administrative des directeurs d’école qui n’en finissait pas », explique le député à AEF. « Ma mission est aujourd’hui de réfléchir à un statut pour les directeurs et pour les écoles. J’ai six mois pour le faire, sachant que je dois rendre un rapport d’étape en juin. »

*« ÉCOLES DU SOCLE COMMUN » ? * Frédéric Reiss « regrette profondément » que le décret d’application de la loi du 1er août 2004 permettant l’expérimentation des Epep n’ait jamais été pris, car il ne pourra pas s’appuyer sur des expériences de terrain pour ses préconisations. Il évoque le même regret pour un décret d’application de la loi du 23 avril 2005 sur « l’évolution des conditions de recrutement et de formation des directeurs ».

Il compte inscrire sa réflexion dans le changement introduit par la réforme de la masterisation, souhaitant voir comment rendre la formation des directeurs « plus efficace ». Il s’appuiera également sur les conclusions de la mission d’information parlementaire relative à la mise en oeuvre du socle commun - dont il est membre - et dont les conclusions « peu optimistes » seront rendues prochainement - en proposant par exemple la création « d’écoles du socle commun » qui pourraient aller de la maternelle au collège.