29 mai : de la maternelle à l’université !

vendredi 22 mai 2009 | 18:27

Le collectif SEPT, le collectif des étudiants et le collectif de l’Université de Strasbourg vous donnent rendez-vous le vendredi 29 mai à 20h, au centre socio-culturel du Fossé des Treize, 6 rue Finkmatt, à Strasbourg. Imposées sans concertation, les pseudo-réformes gouvernementales se font au détriment de l’intérêt des enfants, des élèves et des étudiants. De la maternelle à l’université, nous assistons à une grande casse du service public de l’Education nationale.

Ce rendez-vous sera l’occasion de faire le point sur les attaques qui touchent tous les niveaux de l’Education nationale. Nous présenterons les mobilisations et détaillerons les raisons de la résistance en cours dans toute la France.

Ecole

L’accumulation et le rythme soutenu des « réformes » bouleversent radicalement le paysage scolaire : nouveaux programmes inadaptés, suppression du samedi matin, démantèlement des RASED, suppression annoncée de la carte scolaire, remise en cause de l’école maternelle par la création de jardins d’éveil payants, mise en place des EPEP (établissements publics d’enseignement primaire), etc. Ces décisions, prises sans concertation, remettent en cause le caractère égalitaire, solidaire, émancipateur et gratuit de l’école publique.

Lycée professionnel

La réforme de la voie professionnelle entrera en application dès la rentrée 2009. Quelque 710 000 élèves, soit plus d¹un tiers des lycéens français, sont concernés. La rénovation nécessaire de cette filière souvent considérée comme une « voie poubelle » destinée aux élèves ayant échoué au collège risque d¹être sacrifiée par la politique de restriction budgétaire.

Lycée général

Une liste de 123 établissements désignés par le ministère pour « expérimenter » la « réforme » du lycée dès la rentrée 2009 a été dévoilée dans la presse. L’objectif du gouvernement est simple : adapter le système éducatif aux 80 000 suppressions de postes annoncées dans l’Éducation Nationale jusqu’en 2012. Bien sûr, il compte s’attaquer, chemin faisant, aux enseignements du lycée général et technologique, au statut des professeurs et au diplôme national que reste le bac, comme le montrait déjà la 1re mouture de sa réforme de la seconde...

Université

Depuis plus de quatre mois, la communauté universitaire est en lutte contre la loi LRU (dite loi d’autonomie des universités) qui a pour but de mettre l’université au service de l’entreprise. Elle organise le financement privé comme solution du désengagement de l’Etat et fait rentrer la logique marchande et concurrentielle dans l’éducation et le savoir. De plus l’accès à l’enseignement est menacé par l’augmentation des frais d’inscriptions. Nous revendiquons en conséquence l’abrogation de la LRU et un financement 100% public et conséquent de l’éducation.

Rendez-vous VENDREDI 29 MAI à 20h CSC du Fossé des Treize, 6 rue Finkmatt


Tract 29 mai
PDF – 192.4 ko