Article des DNA du 18 mai 2009

lundi 18 mai 2009 | 22:08

Le collectif « Sauvons l’école pour tous » s’est invité au pique-nique européen du jardin des Deux-Rives à Strasbourg. Ses membres ont exprimé leurs inquiétudes face aux annonces du ministère de l’Education nationale. Gilets fluo sur le dos, masques de plongée sur la tête ou bouée autour des hanches, des enseignants et parents d’élèves se sont invités à la fête de l’Europe hier au jardin des Deux-Rives pour « sauver l’école de la noyade ». Comme tous ceux qui se sont formés en France, le collectif « Sauvons l’école pour tous » (Bas-Rhin et Haut-Rhin réunis) a manifesté ses craintes face aux annonces du ministère de l’Education nationale. «  Nous avons beaucoup d’inquiétudes sur l’avenir. On se bat pour que l’école reste un service public », explique Marie-Claude enseignante et membre du collectif. Parmi les sujets qui fâchent : la remise en cause des RASED (Réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté), l’alourdissement des programmes scolaires en 2008 avec la suppression du samedi matin, les 13 500 postes supprimés pour la rentrée prochaine ou encore le projet de création de jardins d’éveil pour remplacer la petite section de maternelle. « Les gens ne sont pas toujours au courant de la situation. Nous inviter à ce pique-nique européen est un bon moyen de les informer et de les sensibiliser », indique Marie-Claude.

G. B.

Le collectif organise une réunion publique vendredi 29 mai sur le thème : « De la maternelle à l’université » au centre socioculturel du Fossé des Treize à Strasbourg ; 6, rue Finkmatt.